Le suivi ostéo du chien sportif

🐾 Aujourd’hui je vais vous parler du suivi ostéo du chien sportif, pratiquant une ou plusieurs des disciplines suivantes :

– Canicross, canivtt, skiroring
– Agility
– Ring
– Chiens de troupeau
– Chiens de sauvetage, pistage
– Chiens de traineau
– Randonnées
– Etc…

Pour garder la forme, l’ostéopathie est bénéfique en préventif ou en curatif. 👇

Préventif : une visite régulière (une ou deux fois par an par exemple) permet de prévenir plutôt que guérir.
Curatif : à la suite d’une blessure, perte de mobilité, boiteries, pour une récupération optimale.

Les articulations des chiens sportifs, nécessitent d’être en état de santé optimal, il est alors important de miser sur la prévention pour éviter toutes sortes de dysfonctions ostéo-articulaires.
Par l’ostéopathie, on va améliorer les performances sportives, la puissance musculaire 💪, la souplesse articulaire, la capacité respiratoire….

On donnera des conseils au propriétaire pour doser le travail du chien, selon l’âge, la race et la condition physique du chien.
Éventuellement établir un programme de travail pour travailler des zones musculaires, renforcer les ligaments et optimiser la récupération physique.

Quand consulter ? 🐕

– En prévention (on ne le dira jamais assez :)..)
– En présence de raideurs, contractures musculaires
– Boiteries
– Avant et/ou après une compétition/saison/grosse entrainement

Soulager l’arthrose du chien et chat par l’ostéopathie

J’ai souvent des chiens et chats en consultation qui ont de l’arthrose, je pense que c’est donc bénéfique de parler un peu plus de cette pathologie qui touche la plupart des vieux chiens/chats (âgés de + de 6 ans).

On peut avoir des bons résultats, via l’ostéopathie, en prévention, et pour soulager l’arthrose déjà en place. Pour mieux comprendre cette pathologie voici un article explicatif.

Définition :

L’arthrose est une affection dégénérative, donc une dégradation progressive, chronique, se caractérisant d’abord par une atteinte du cartilage (voir schéma), avec inflammation de la synovie (liquide dans les articulations).

L’arthrose se manifeste au niveau des articulations, la hanche, les vertèbres (dos), le coude, le poignet (carpe) et le genou (grasset) sont le plus souvent touchés.

Les articulations vont se dégrader dans le temps, c’est un processus de vieillissement naturel, qui peut être amplifié par des causes traumatiques (chute, glissade, sur activité etc) ou par des causes pathologiques, comme les malformations.

Causes :

La première cause est la vieillesse, les chiens de races, plus particulièrement de grandes races sont les plus touchés, à cause de leurs poids

  • Surpoids, les chiens en surpoids, surchargent leurs articulations.
  • Manque d’activité physique ou au contraire surmenage
  • Vieillesse
  • Malformations, défauts d’aplombs, dysplasies …

Symptômes :

Raideurs, votre animal à de plus en plus de mal à monter et descendre les escaliers, à sauter dans le coffre de la voiture, il boite après des longues balades, il à 6/7 ans ou plus. Les symptômes sont amplifiés à froid, donc par exemple le matin après une longue balade la veille. L’arthrose est douloureux au quotidien, des crises d’arthrose peuvent se manifester.

Traitements ostéopathiques :

En ostéopathie on travaillera avec des techniques douces, non structurelle.

On travaillera sur l’animal en entier, au niveau des tensions/contractures musculaires et tendineuses causé par les blocages articulaires due à l’arthrose, cela permettra de garder ou de regagner une souplesse.

On relancera, via des techniques de « pompage articulaire » les liquides synoviaux à l’intérieur des articulations, ce qui permet de « lubrifier » au mieux les articulations atteintes d’arthrose, et de « nourrir » le cartilage articulaire. Ce qui permettra de garder une certaine mobilité au niveau des articulations. Une action crânio-sacrée aidera à diminuer la douleur. L’ostéopathie peut donc aussi avoir un rôle anti douleur non négligeable. Ce travail peut se faire en prévention (conseillé) ou lors des premiers signes d’arthrose, avec un travail régulier, tous les 2 à 3 mois.

La mise en place d’exercices adaptés à l’animal, exercices modérés mais régulièrs.

Prévention :

  • Aménager une espace de couchage adapté à votre animal
  • Adapter son alimentation, gérer son poids
  • Ajouter des aliments complémentaires, chondroprotecteurs
  • Adapter les exercices et promenades/sorties en fonctions de son âge
  • L’hydrothérapie

La collaboration avec un vétérinaire peut être nécessaire, notamment en cas de crises d’arthrose.

Ostéopathie et visite d’achat

Visite d’achat de votre futur animal :

L’achat d’un cheval est en général une étape qu’on saute après avoir mûrement réfléchie, on recherche un peu partout et là on tombe sur l’heureux élu.

Mais une question ce pose alors, est ce qu’il est en bonne santé ? est ce qu’il pourra vous accompagner dans vos nombreuses aventures à venir ? que ça soit pour de la balade/loisir, en compétition, en attelage, pour de l’endurance…

Mais c’est aussi particulièrement intéressant pour les éleveurs, qui recherchent la morphologie parfaite pour leurs lignées.

En complémentarité d’une visite d’achat vétérinaire habituelle, pourquoi serait-t-il pas intéressant de contacter également un ostéopathe animalier ?

Les ostéopathes sont des anatomistes, ils connaissent des bouts des doigts toute les parties du corps des animaux, des os à la peau, en passent par tous les tissus profonds et superficiels, ils savent parfaitement reconnaitre les signes/symptômes qui peuvent faire penser à une pathologie en particulier, et peuvent voir et sentir (avec leurs mains) quelle partie du corps est en dysfonctionnement.

Comment va-t-on procéder :

Contrôle de la locomotion de l’animal : en statique et en dynamique aux trois allures

  • Pour vérifier qu’il n’y a pas de boiteries
  • Pour s’assurer qu’il n’y a pas des défauts d’aplombs trop importante
  • Vérifier la musculature, d’éventuels amyotrophies, fontes musculaires etc
  • L’harmonie entre l’avant main, le dos et l’arrière main
  • L’état général : muqueuses, dents, yeux, peau, ganglions etc
  • Son comportement et attitude

Les aplombs :

  • Vérifications en statique et dynamique si l’animal ne présente pas de défauts d’aplombs majeurs
  • Anomalies de conformation du paturon et du boulet, car si le cheval présente une laxité du boulet, il sera sujet aux molettes et il ne supportera pas un long travail.

Palpations des tendons : pour trouver des indices qui pourrait faire penser à des tendinites aiguë, des anciennes blessures/cicatrices, des épanchements de la gaine digitale, gaine carpale ou de l’articulation métacarpo/tarso phalangienne. En cas de suspicion de tendinites on conseillera une radiographie effectuée par un vétérinaire.

On regarde en particulièrement :

  • Tendon fléchisseur superficiel du doigt 
  • Tendon fléchisseur profond du doigt
  • Ligament du suspenseur du boulet

Les pieds :

  • Etat général du pied
  • Appuis harmonieux
  • Pose du pied lors de la locomotion
  • Anomalies de conformation du pied, car par exemple un cheval qui possède des talons fuyants et des pinces longues, pourrais être sujet de boiteries, car la fourchette (partie sensible du pied) est trop en contact avec le sol. Il sera aussi sujet au syndrome podotrochléaire.

Bilan ostéopathique complet :

  • Cranio sacrée
  • Viscérale
  • Articulaire
  • Musculaire
  • Ligamentaire
  • Tissulaire
  • Fascias
  • Etat émotionnel

Évidemment si le cheval présente quelques soucis, comme par exemple une fonte musculaire à un certain endroit, cela ne voudra pas dire qu’il ne pourra jamais vous combler dans le travail que vous souhaitez faire avec lui, justement un ostéopathe animalier pourra vous conseiller sur comment le travailler pour qu’il retrouve une harmonie corporelle.

Bien entendue si on n’a pas de suspicions de pathologies à la visite d’achat, cela ne voudra pas dire qu’il n’en déclarera pas dans le futur, les visites de ce genre sont uniquement pour évaluer les facteurs à risques en fonction de la morphologie du cheval et/ou de son état de santé général.

En cas de suspicion de fractures, infections, tumeurs, cancers et maladies contagieuses le vétérinaire reste le seul professionnel à contacter.